Go Pro

Architecture intérieur à Paris : ArchisaintGermain

Présentation

Architecture intérieur à Paris : ArchisaintGermain L'architecture intérieure est devenue aujourd'hui d'une précision millimétrique. Les clients et les clientes sont de plus en plus exigeant et c'est légitime dans un monde où les progrès dans les matériaux sont énormes.

Le chez soi dans une société stressante est aujourd'hui le lieu de repos par excellence et les particuliers représente la majeure partie de la clientèle en Architecture d'intérieur. A Paris nous sommes nombreux à travailler dans ce domaine bien spécifique. Nous donnons des perspectives, nous révélons, nous mettons en lumière ce qui ne se voit pas, nous travaillons sur la vue, l'ouie, le toucher pour que votre chez vous deviennent un chez vous qui vous correspondent parfaitement. La respiration entre aussi pleinement en jeu. La qualité des matériaux est cruciale. Un bon bois aura un parfum qui se révélera dans la construction d'une mezzanine dans votre appartement à Paris par exemple. L'espace dans un lieu de vie permet aussi de respirer. Dans notre travail l'agence ArchiSaintGermain saura toujours travaille autant sur le sol, le plafond que les murs. Nos photos sur notre site vous montrent plutôt bien cette philosophie. Les projets que nous prenons en charge commencent toujours par une visite sur les lieux. Cela nous permet de ben cerner la personnalité de nos clients et de la famille qui va vivre dans les murs. Si tout le monde utilise la salle de bain en même temps il faudra par exemple penser à des aménagements spécifiques. La salle à manger et le salon doivent aussi être bien pensés pour que toute la famille puisse y évoluer. Là aussi le choix des meubles et de leur matériaux participe au bien être de la famille pour les années à venir. Quand on fait appel à un architecte d'intérieur c'est évidemment dans le but d'avoir un résultat d'exception. Avec ArchiSaintGermain vous aurez l'exception à laquelle vous aspirez.

Un avis sur les préfabriqués ?
Il faut noter qu'il existe deux sortes de préfabrications Tout d'abord la préfabrication partielle : dans un bâtiment à ossature en béton avec des parois en pierre prétaillée auto-porteuse par exemple, la préfabrication entre en eu pour ce qui concerne le plancher, les menuiseries extérieures et intérieures, les volets d'escalier, la toiture, la plomberie, etc.
La préfabrication totale est le procédé répondant le mieux à la définition donnée par l'Union Syndicale Nationale de la Préfabrication les éléments entrant dans la composition de la maison à. bâtir doivent être faits en usine, prêts à être assemblés rapidement; ces éléments ne doivent nécessiter qu'une main-d'oeuvre courante, donc avoir pour effet de réduire l'apport de* main-d'oeuvre spécialisée pour la majeure partie des finitions (peinture, électricité, etc.). Groupées sous l'adjectif « totale » il faut également remarquer qu'il y a deux formes de préfa-brication totale celle dite légère, et celle que l'on appelle lourde.

1.) La première méthode est qualifiée de légère, car les pièces et éléments constituant la maison à bâtir ne nécessitent pas d'engins de très grande puissance pour les opérations de transport, de levage, de montage. Une maison métallique entrera dans cette catégorie si la plupart de ses éléments (cloisons, planchers, plafonds, toiture, escalier) en métal ne dépasse pas à l'unité le poids de 300 kg environ. Même chose pour une maison à ossature métallique légère, dont les murs exterieurs sont constitués de panneaux en béton de petites dimensions et dont les revêtements intérieurs peuvent être des éléments préfabriqués en Linex, Placoplâtre, etc. Les maisons en bois sont également considérées comme préconstructions légères. Il faut rappeler ici que fabrication légère ne veut pas forcément signifier moins durable et moins confortable que la préfabrication lourde, es deux adjectifs contraires ne sont employés que pour différencier deux modes de préfabrication très distincts.

2.) La préfabrication lourde : les habitations baptisées lourdes sont composées de pièces pesant parfois jusqu'à 4 et 8 tonnes et même plus (maisons à étages en général). Ces constructions sont tou-jours constituées d'éléments de base pondéreux comme le béton et ses dérivés (parpaings de béton, etc.). Il est évident que la préfabrication a de nombreux avantages sur le traditionnel : -- Une maison préfabriquée sera tout d'abord livrée plus rapidement à son acquéreur; en général toutes les démarches concernant le permis de construire sont effectuées par son fabricant (la demeure choisie répondant aux normes du C.S.T.B., les autorisations de construire sont délivrées facilement). Une maison préfabriquée du fait de son industrialisation est élevée en des temps records : suivant la méthode légère, elle peut être livrée clefs en main deux ou trois jours après la pose du premier élément (il existe même des chalets de vacances qui sont bâtis en douze heures!). Une habitation « lourde » peut être définitivement prête au bout de trois à quatre mois.

Par opposition au traditionnel, la maison préfabriquée évite à l'acheteur la recherche d'architecte et d'entrepreneur ainsi que les surprises de fin de chantier. (Il est rare en effet que le prix définitif d'une maison traditionnelle ne soit pas fortement augmenté lorsque la construction est complètement terminée.) Une maison traditionnelle exige toujours des fouilles et des fondations importantes, quelle que soit la nature du terrain à bâtir, ce qui a rarement lieu dans le cas d'une habitation préfabriquée. Le prix d'une maison préfabriquée est également à considérer : du fait de la suppression, ou du moins de la diminution de main-d'oeuvre artisanale, le coût du mètre carré habitable d'une maison de ce genre est beaucoup moins fort que celui du mètre carré traditionnel. Dans cet ouvrage sont données les caractéristiques des matériaux de base couramment employés pour la préfabrication : le bois, le béton et le métal. Il est évident qu'il en existe encore beaucoup d'autres tels que l'amiante-ciment, le plastique, etc. qui connaissent un régime de faveur chez certains constructeurs, mais que nous n'avons pas étudiés ici.

10/07/2017 à 18:50

Carrelage mural en architecture d'intérieur


POSE DU CARRELAGE MURAL §

Depuis que des nouvelles colles-mastic remplacent le ciment, vous pouvez vous charger vous-même de carreler votre cuisine ou votre salle de bains.
La préparation des supports Le support doit cependant être en bon état, c'est-à-dire propre, non poudreux, sec, dépoussiéré et plan. Sur les vieilles peintures, vous procéderez à un lavage avec de la lessive Saint-Marc; s'il y a des écailles ou des boursouflures, il vous faudra les gratter (avec une brosse métallique).

Le traçage §

Il est pratiquement indispensable de tracer sur le mur le futur emplacement des carreaux pour n'avoir aucune difficulté pendant la pose. Avec un niveau à bulle, un fil à plomb et une règle métallique, vous allez tracer les lignes en tenant compte de l'écart pour les joints entre les carreaux (1 mm).

La pose §

1. Etalez une couche de colle de deux à trais millimètres d'épaisseur sur une petite surface couvrant une dizaine de carreaux environ.
2. N'oubliez pas de laisser un espace régulier entre chaque carreau ; utilisez par exemple deux petites allumettes que vous ôterez aussitôt. Avant de continuer la pose et de ré-encoller le mur, martelez les carreaux collés avec une taloche.

Le temps de prise de la colle étant assez long, vous disposez de trois quarts d'heure environ pour enlever et remettre les carreaux mal placés.

Les joints §

Il faut attendre 24 heures avant de procéder au remplissage des joints. Vous utiliserez pour ce travail de la barbotine. C'est un lait de jointement qui s'applique avec une éponge.

N'hésitez pas à utiliser vos doigts pour bien faire pénétrer la barbotine dans les joints. Laissez prendre une demi-heure environ, puis mettez de la sciure sur un chiffon mouillé et frottez votre carrelage jusqu'à ce qu'il soit net.

La coupe des carreaux de faïence Il existe des pinces coupantes spéciales pour découper les carreaux, mais vous pouvez vous en passer, car, contraire-ment à ce que croient les débutants, la coupe des carreaux est très simple: Marquez d'abord au crayon feutre la ligne de coupe; gravez-la ensuite en appuyant fortement avec la pointe d'un stylo à bille. Placez alors un crayon sous le carreau dans l'alignement de la ligne de coupe tracée, et, avec la paume des deux mains, appuyez d'un coup sec de part et d'autre de la ligne. Le carreau se casse instantanément exactement à l'endroit souhaité.

10/07/2017 à 18:43

Le sciage en architecture d'intérieur


Le sciage §

Il y a quelques règles à respecter pour assurer un sciage parfait et réussi: La pièce de bois doit être impeccablement maintenue et ne pas bouger pendant toute l'opération, y compris à la fin du sciage. Pour y parvenir, l'idéal est de posséder un établi ou un établi-étau; à défaut, enserrez bien la pièce de bois avec des serre-joints sur la table de travail. Ensuite, la scie utilisée doit être adaptée au matériau: vous ne devrez pas employer la même scie pour découper du sapin ou du contre-plaqué.

D'autre part, en ce qui concerne la façon de tenir la scie, il faut la tenir fermement mais sans brutalité, le geste doit être régulier et relativement souple. C'est le départ du sciage qui pose le plus de problèmes aux débutants: après avoir marqué la ligne de sciage au crayon, placez l'angle du pouce au bord de la pièce de bois contre ce trait. Amenez ensuite la denture de la scie contre votre pouce, au début de la lame (près de la poignée), et ramenez la scie vers vous. Refaites la même opération plusieurs fois jusqu'à ce qu'une rainure se marque dans le bois.

Ce n'est qu'ensuite que vous pourrez réellement commencer à scier, mais prudemment au début. Remarque: une scie ne coupe profondément que dans un sens, en sciage descendant; il est donc inutile d'appuyer fortement sur la scie quand vous la ramenez à vous.

Les angles de sciage §

Étant entendu qu'un bon sciage ne peut s'effectuer qu'avec du matériel en bon état, on peut cependant faciliter le glissement de la lame en l'enduisant de paraffine (bougie) ou à défaut de savon sec. Un autre truc de professionnel: lorsqu'on scie une planche sur une grande longueur, souvent vers le milieu du sciage la lame de la scie est bloquée par le resserrement des deux parties de la pièce de bois; pour éviter ce blocage, inter-calez un petit morceau de bois entre les deux parties déjà sciées: ce qui les maintiendra aussi écartées. Pour commencer à scier (rainure de départ), vous devez placer votre scie selon un angle de 1 5° environ par rapport à la pièce de bois. En milieu de sciage, la scie doit former un angle de 45° avec la planche; et, pour terminer, votre scie doit faire un angle de 90° avec l'extrémité de la pièce.

LE TRAVAIL DU STRATIFIÉ §

Le stratifié n'est pas difficile à travailler à condition de suivre quelques règles
Pour travailler le stratifié qui vous permettra de finir de véritables meubles tels que tables basses ou de cuisine, mobilier d'enfant, il suffit de peu d'outils mais assez spécialisés : une griffe, une grignoteuse ou une scie à denture fine, une spatule à colle, un rouleau presseur ou à défaut une cale en bois et un chiffon doux, une lime raboteuse et aussi du papier adhésif fin. Un rabot manuel ou électrique est également nécessaire. Si vous avez des trous à percer, il vous faudra en plus une perceuse ou une chignole avec forets et trépan.

LA DÉCOUPE DES PANNEAUX
Commencez par nettoyer le panneau avant de le placer sur une surface absolument plane, lisse et propre. Tracez les découpes que vous avez à faire avec un crayon gras ou un feutre à encre lavable à l'eau. Une première précaution à prendre : lors du tracé, tenez compte de la perte occasionnée par l'outil et aussi des débords nécessaires à l'affleurage (voir plus loin). Il ne faut donc pas hésiter à augmenter les mesures du tracé de 3 à 5 mm par côté. La découpe faite à la griffe doit s'effectuer sur l'envers du panneau.

Entaillez jusqu'aux 3/4 de l'épaisseur (vérifiez que les deux extrémités du panneau soient également bien entaillées) puis cassez le panneau en le soulevant d'un coup sec. La découpe faite à la grignoteuse à main doit par contre s'effectuer sur l'endroit du panneau (outil du côté de la surface décorative).


LE CHOIX DES PANNEAUX-SUPPORTS §

Le matériau de construction que vous allez utiliser pour construire le mobilier qui sera ensuite plaqué de stratifié ne doit pas être choisi au hasard. Il faut, par exemple, éviter le bois qui a tendance à « travailler ». Employez des supports rigides plans, lisses et propres. Choisissez des panneaux de particules (aggloméré ordinaire ou hydrofuge) ou encore du latté. L'épaisseur la plus couramment utilisée est de 16 mm ou 19 mm.

LE COLLAGE DES PANNEAUX STRATIFIÉS §

Avant l'opération de collage, placez les panneaux de stratifié, les supports et la colle dans un endroit sec et chaud (20° C environ) pendant quelques heures. En ce qui concerne la colle à utiliser, il en existe plusieurs possibles, mais il est indispensable d'utiliser une colle spécialement conçue pour les panneaux de stratifié (généralement proposée par le fabricant des panneaux). Enduisez régulièrement chacune des deux faces à mettre en contact à l'aide de la spatule crénelée. Laissez sécher le temps conseillé sur le mode d'emploi de la colle (de 20 à 30 min.) Vérifiez si les deux faces sont rigoureusement sèches au toucher avant de mettre en contact les panneaux. Pour positionner le panneau de stratifié sur son support sans effectuer le collage, glissez entre les deux éléments quelques bandes de stratifié en les laissant dépasser. Lorsque le positionnement est parfait, enlevez une bande, faites adhérer sur le support, puis enlevez l'autre bande et faites de même. Roulez ensuite le rouleau presseur sur toute la surface en insistant sur les bords afin d'assurer le collage définitif. Attention : il est nécessaire de coller un second panneau de stratifié sur l'autre face du support afin de contrebalancer la tension et d'éviter tes déformations.

10/07/2017 à 18:33

Architecture d'intérieur et travail du bois


Choisissez votre colle en fonction de la qualité du bois §

Coller le bois est un travail d'ébéniste, mais on peut avoir besoin de réparer un siège, une statuette, un pied de table, un cadre, etc. Vous y parviendrez en employant la bonne colle et surtout en préparant bien les surfaces à coller. Il est aussi très important de serrer convenablement les pièces à assembler.
Préparation des surfaces à encoller Il faut d'abord dépoussiérer, dégraisser éventuellement et ôter toutes traces de peinture sur les bords et les surfaces des deux parties à joindre. S'il s'agit d'un recollage, enlevez d'abord la vieille colle. Ce nettoyage peut être fait au trichloréthylène.

Application de la colle §

Sur les petites surfaces (cadre, baguettes), la colle est appliquée au pinceau; sur de larges surfaces, utilisez une spatule crantée et étalez en formant de grands S. On peut se contenter de n'enduire qu'une seule face mais, si le bois vous semble poreux, n'hésitez pas à encoller les deux.

Remarque §

Ne tentez jamais de coller un bois humide, car la colle ramollirait et ne tiendrait pas. Contrairement à ce que l'on peut croire, un excès de colle est inutile, car il est rejeté à l'extérieur au moment du serrage.
Le serrage Presses, serre-joints ou sangles sont indispensables lorsqu'il est possible de les employer, ce qui n'est pas toujours le cas. Pour coller le pied d'une statuette, par exemple, un ruban adhésif très résistant comme ceux employés pour l'emballage s'avère souvent bien pratique. Laissez les pièces enserrées pendant tout le temps de séchage nécessaire indiqué sur le mode d'emploi de la colle.

DIFFÉRENTS TYPES DE COLLE
Colles vinyliques Généralement blanches ou transparentes, ces colles se présentent en pot, en boîte ou en tube. Elles conviennent pour tous les assemblages de bois et sont faciles à étaler au pinceau. Les ustensiles employés se nettoient ensuite à l'eau froide; attention, après séchage la colle n'est plus soluble. On peut également coller des photos, du cuir ou du tissu sur du bois avec ce type de colle.
Colles à la caséine Lorsqu'on doit faire un collage par une température inférieure à 15° ou lorsqu'on utilise des bois tels que le teck, le gaïac et certains résineux, les colles à la caséine, pourtant très anciennes, ne sont pas encore dépassées. De plus, ces colles permettent un collage parfait sur des surfaces irrégulières. Elles nécessitent des serrages très faibles afin de ne pas être chassées à l'extérieur des parties à encoller.

Cependant, elles ne sont pas sans défaut: elles craignent l'humidité et tachent certains bois comme l'acajou ou le chêne. Pour augmenter la résistance du collage, on peut laisser la colle pénétrer dans les pores du bois pendant quelques minutes avant de serrer.

Les colles fortes Ce sont les colles à employer lorsqu'il s'agit de réaliser rapidement des petits collages efficaces et durables (manches d'outils, pieds de table, cadres, etc.). Elles résistent à l'eau, sèchent vite et durcissent beaucoup. On peut également les employer pour coller d'autres matériaux au bois.
Les colles à deux composants Faites d'une résine et d'un durcisseur à mélanger ensemble au moment de l'emploi, ces colles prennent en quelques minutes et durcissent en 1 h environ (le tout à une température minimum de 15°).

Étant donné le prix assez élevé de ces colles modernes, elles ne sont employées que pour des petits collages demandant une grande résistance ou devant résister à l'eau.
Les colles au néoprène Les colles au néoprène sont aussi appelées colles contact, car tout serrage est superflu. Elles peuvent très bien convenir au collage du bois lorsqu'il est très difficile, voire impossible de serrer convenablement les pièces à assembler. Les pièces sur lesquelles on a pratiqué un double encollage sont pas arrachables quelques secondes seulement après la mise en contact. Employez cette colle pour les panneaux de fibres, pour les revêtements lamifiés et stratifiés posés sur le bois et en général pour coller des pièces qui seront ensuite placées en milieu humide.

DES CONSEILS POUR BIEN SCIER §

Pour bien scier, il faut avant tout un bon matériel et suivre quelques règles de base

Quelle que soit la réalisation de menuiserie que vous voulez entreprendre, le plus pratique est toujours de faire débiter le bois choisi à vos mesures par votre fournisseur. L'essentiel du travail de sciage sera ainsi effectué dans les meilleures conditions. Mais il vous restera pratiquement toujours des ajustements ou des finitions à effectuer vous-même par sciage.


06/09/2016 à 17:25

CMO parle de nous

Voici un site ayant une vision très large sur Paris qui parle de nous et de nos prestations sur la région parisienne. Notre méthode de travail est bien mise en valeurs.

06/09/2016 à 17:12

MMA France EU parle de nous

Voici un site internet qui aime beaucoup mettre en valeurs les bons professionnels et les travaux de rénovation et d'architecture d'intérieur c'est un sujet très vaste.

06/09/2016 à 17:09

Déménagement PRO

Les déménageurs en voient beaucoup sur le terrain en termes de rénovations. Sachez en plus en lisant cet article de déménageurs parisiens ayant bien voyagé.

06/09/2016 à 17:06

Rénovation et lambris

Le lambris peut aussi être haut de gamme est remplir un haut niveau d'exigences en termes de travaux de rénovation. Sachez en plus en lisant cet article.

06/09/2016 à 17:02

ProRassur et architecture

Un vrai concept est ainsi expliqué pour que l'architecture intérieur deviennent High Tech avec la domotique entre autres. Paris est exigeante, nos travaux de rénovation le sont aussi !

06/09/2016 à 16:45

Paris à nous

On parle avec passion de l'architecture d'intérieur sur le site internet de ce blogueur très influent sur Paris. Le travail est plutôt bien présenté c'est vraiment à lire.

06/09/2016 à 16:37

Home staging Paris

On parle de nos prestations dans la rénovation immobilière à Paris. C'est un sujet fréquemment traité même à la télévision. Le home staging est en effet pleinement dans les moeurs aujourd'hui.

06/09/2016 à 16:33

Lancer des travaux ?

On parle des démarches à entreprendre avant le lancement des travaux sur ce site internet venant de tumblr. C'est plutôt bien expliqué pour qui a un doute sur l'administration.

06/09/2016 à 16:31

Architecture d'intérieur sur Tumblr

Ce blogueur parle de nos prestations et des choix à faire quand on veut se lancer dans des travaux d'architecture d'intérieur pour son chez soi ou son local pro.

Localisation

Contact

ArchisaintGermain
Tel : 01 40 46 92 13
Google+ : Profil Google+
Facebook : Voir sur facebook
Adresse : Boulevard Saint Germain 7
75005 Paris France

GPS : 2.35541 / 48.8494
Contacter ce site

Sans email, vous ne pourrez pas recevoir de réponses
Les messages sont envoyés directement à Architecture intérieur à Paris : ArchisaintGermain. Toute demande pour Costaud ne sera pas traitée.



Sites suggérés

Top de la semaine
Top du mois
Top de la catégorie
v2