Go Pro

Choisir son métier, son orientation professionnelle : orkypia

Présentation

Comment choisir son métier Orkypia est une Start Up lyonnaise proposant aux utilisateurs de son site Internet de pouvoir être en mesure de choisir leur métier, de préparer leur avenir. Les différents modules de la solution visent à produire bilans, analyses, plans d'action.

Créée à Lyon en 2006, la société Orkypia est une Start Up spécialisée dans l'orientation professionnelle des collégiens, lycéens, étudiants, apprentis et/ou personnes en phase de réorientation.

Le site Orkypia permet entre autres aux jeunes mais aussi à leurs parents, voir aux conseillers d'orientation, de se renseigner sur les secteurs d'activité, les métiers, les formations et d'effectuer des tests d'orientation de manière à délimiter un périmètre de voies possibles pour l'étudiant.

La solution Accident du travail, Maladies professionnelles (ATMP) permet le constat, l'analyse et les déclarations.

Il permet de gérer efficacement les accidents du travail, les accidents de trajets et les maladies professionnelles, également les registres d'infirmerie, les arrêts de travail, les déclarations ATMP, le suivi médical, la gestion des coûts ... et fourni de nombreux métriques permettant d'élaborer des plans d'action. Orkypia vous offre une solution très complète et surtout très facilement accessible à l'usage.

La solution Risques Professionnels (RP), complémentaire ou indépendante de la précédente, permet d'envisager une amélioration et une optimisation des risques et coûts. Les outils permettent de piloter le processus de sécurité et santé dans la structure. Tout cela en ligne et de manière absolument sécurisée.

Des modules complémentaires spécialisés sont proposés : équipements matériels, pénibilité au travail, risques chimiques, ces derniers vous permettent de gérer finement ces problématiques spécifiques. toujours de manière très sécurisé et collaborative si vous le désirez.

La société ORKYPIA propose sur simple rendez vous de présenter sa solution, dans leur locaux, dans votre structure ou à distance.

Vous pourrez également découvrir la solution Orkypia lors des salons professionnels tels que PREVENTICA, mais aussi sur Internet, sur le site orkypia.fr

26/10/2018 à 14:53

Devenir Technicien en énergies renouvelables

Une aptitude à la rigueur, une bonne concentration et une grande adaptabilité sont nécessaires pour appréhender La Loi, les décrets et les règlements. De plus, il ne faut pas penser que ces métiers existent pour résoudre les problèmes environnementaux mondiaux.

26/10/2018 à 14:54

Devenir Charpentier

Attention, le travail se fait dans des environnements parfois bruyants qui induisent des mises en danger physiques (machines coupantes, interventions en hauteur, ports de charges lourdes, etc.) ! Des protections sont donc indispensables et une bonne cohésion des équipes aussi.

26/10/2018 à 14:55

Devenir Carreleur

es artisans ne sont pas de simples exécutants mais des professionnels qui planifient leur travail, qui ont un véritable savoir-faire, une habileté manuelle indéniable et un sens esthétique probant.

Le CAP Carreleur-Mosaïste ou Solier-Moquettiste ou le Bac pro Aménagement et Finitions du Bâtiment est souhaité. Mais si une personne est très motivée et en bonne condition physique, elle peut apprendre le métier de base ‘ sur le tas ‘.

26/10/2018 à 14:55

Les risques psychosociaux

Nous avons publié un article sur les risques psychosociaux et la prise en compte par le logiciel Linksoft.

Depuis une vingtaine d'années, le stress et les risques psychosociaux (RPS) sont progressivement apparus comme des sujets majeurs de la vie au travail.

L'expression « risques psychosociaux » (R.P.S.) regroupe généralement la violence interne à l'entreprise, la violence externe et le stress. Les conséquences des facteurs de risque liés aux RPS mettent en jeu à la fois l'intégrité physique et la santé mentale des salariés. L'ambivalence du rapport au travail, source de plaisir et de souffrance, n'a donc fait que s'accentuer.

Les actions de prévention primaire permettent de combattre le risque à la source en mettant en place dans l'entreprise, en amont, une organisation et des conditions psychosociales de travail qui soient les meilleures possibles. Les actions de prévention secondaire renforcent la résistance des salariés au stress et leur capacité d'adaptation en leur apprenant à gérer leurs émotions, leurs représentations, leurs comportements face aux situations professionnelles stressantes. Enfin, les actions de prévention tertiaire prennent en charge les salariés en souffrance : elles répondent dans l'urgence aux situations de souffrance et de détresse psychologique en lien avec le travail.

La réglementation définit les risques psychosociaux comme des risques professionnels et impose à l'employeur de mettre en œuvre une évaluation (art L4121-1 du Code du Travail) et un plan d'actions de prévention.

Les résultats de l'évaluation doivent être transcrits dans le Document Unique d'évaluation des risques professionnels.

- Comment évaluer les facteurs de risques psychosociaux professionnels ?

- Comment intégrer les résultats dans le Document Unique ?

26/10/2018 à 14:56

Linksoft au salon Preventica de Lyon

Les 13,14,15 octobre la société Linksoft sera présente sur le salon Preventica de lyon où elle présentera son logiciel de gestion ATMP et RP. Le fondateur de la société Michel Andrieu proposera également des conférences. A partir du site Linksoft.fr vous pouvez dès à présent réserver votre démonstration lors du salon.

09/09/2015 à 15:13

DUER et legislation

L'employeur est tenu, en vertu de l'obligation générale de sécurité qui lui incombe, d'évaluer les risques éventuels et de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé des salariés de son entreprise.

A cette fin, en application des articles L. 4121-1 à 3 et R. 4121-1 et 2 du Code du travail, il doit élaborer et tenir à jour un document unique d'évaluation des risques qui recense l'ensemble des risques pour la santé et la sécurité du personnel dans l'entreprise.

Ces mesures comprennent :

- des actions de prévention des risques professionnels,
- des actions d'information et de formation,
- ainsi que la mise en place d'une organisation et de moyens adaptés.

L'employeur veille à l'adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l'amélioration des situations existantes.

L'employeur a donc l'obligation de transcrire et mettre à jour dans un document unique les résultats de l'évaluation des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs. Cette évaluation comporte un inventaire des risques identifiés dans chaque unité de travail de l'entreprise ou de l'établissement, y compris ceux liés aux ambiances thermiques.
Articles L 4121-1 et R 4121-1 du Code du travail.

Toutes ces obligations sont précisées dans la circulaire n°6 DRT du 18 avril 2002.
Circulaire n°6 de la Direction des relations du travail du 18 avril 2002 pris pour application du décret n°2001-1016 portant création d'un document relatif à l'évaluation des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs [...], non publiée au JO.
Les entreprises concernées par le document unique d'évaluation des risques (Document unique d'évaluation des risques)
Toute entreprise qui emploie un ou plusieurs salariés

C'est à l'employeur lui-même qu'incombe la réalisation de ce document ; il peut confier cette mission à un salarié et/ou choisir de s'adjoindre des collaborateurs ou un organisme extérieur. A cette fin, il peut également consulter le comité d'hygiène de sécurité et des conditions de travail, les délégués du personnel, les salariés, le médecin du travail et l'inspection du travail. Quoiqu'il en soit, sa responsabilité demeurera entière.

Remarque : le Comité d'hygiène de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) est une instance de l'entreprise, composée de représentants du personnel, qui a pour rôle de contribuer à la protection de la santé et à la sécurité des salariés de l'entreprise. Sa constitution est obligatoire dans les entreprises de 50 salariés et plus.

Le défaut de transcription ou de mise à jour des résultats de l'évaluation des risques est puni d'une amende prévue pour les contraventions de 5ème classe, soit 1 500 euros au plus, montant porté en cas de récidive à 3 000 euros.
Article R. 4741-1 du Code du travail et article 131-13 du Code pénal.


Le Code du travail indique que l'opération d'évaluation des risques consiste, pour l'employeur, à établir un : " inventaire des risques identifiés dans chaque unité de travail de l'entreprise ou de l'établissement ".

Attention : le décret n° 2008-1382 du 19 décembre 2008 (JO du 24/12/08) élargit cet inventaire aux risques liés aux ambiances thermiques.
Inventaire des risques

Afin de réaliser cet inventaire, il faut, en premier lieu, identifier les dangers, c'est à dire repérer les sources potentielles de dommage pour la santé des travailleurs. Dans un deuxième temps, il faudra se livrer à une analyse des risques, en observant quelles sont les conditions d'exposition des salariés à ces dangers.
Unité de travail

La notion d'unité de travail varie d'une situation à une autre : en toute hypothèse, elle doit permettre de tenir compte de la très grande diversité des modes d'organisation du travail.
Il peut ainsi s'agir d'un poste de travail, d'un type de poste occupé par plusieurs salariés ou encore d'une situation géographique de travail (à titre d'exemple : chantier).
Annexes

Des comptes-rendus de réunions du CHSCT, des questionnaires adressés aux salariés, des rapports du médecin du travail, les certificats de contrôle d'organismes vérificateurs ou encore le bilan social en matière d'hygiène et de sécurité peuvent être annexés au document unique d'évaluation des risques.

Attention ! Le décretn°2014-1158 du 9 octobre 2014 impose aux employeurs d'indiquer en annexes les données collectives utiles à l'élaboration des fiches de prévention des expositions ainsi que la proportion des salariés exposés aux facteurs de risques professionnels nécessitant la rédaction de fiches de pénibilité.

Préparation de l'évaluation

La circulaire du 18 avril 2002 rappelle que l'employeur doit, avant d'engager une démarche préventive, prendre connaissance des principes généraux de prévention. Dans cet objectif, il est souhaitable qu'il associe à sa démarche les acteurs internes à l'entreprise : CHSCT et les délégués du personnel, médecin du travail mais également salariés eux-mêmes (ils peuvent apporter leur témoignage sur d'éventuels risques inhérents à leur situation de travail).
Circulaire n°6 de la Direction des relations du travail du 18 avril 2002 pris pour application du décret n°2001-1016 portant création d'un document relatif à l'évaluation des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs [...], non publiée au JO.
Identification et classification des risques

L'identification des risques va consister à examiner chaque catégorie de poste de travail pour ensuite dresser un bilan des dangers existants sur ce poste.

L'examen de ce bilan va permettre de planifier des actions de prévention des risques sur ces postes.

Des dispositions particulières de prévention des explosions sont prévues par le Code du travail.

26/10/2018 à 14:57

24h pour l'emploi et la formation

Au mois de juin 2015, la société Linksoft a présenté sa solution Lors du 28e congrès national Preventica à Toulouse. Au propgramme présentation de la solution ATMP ...

Une très belle manifestation avec beaucoup de contacts et des rencontres de grande qualité.

Mathieu GANDON
Commercial, A.M.P.E.R.E SYSTEM Un Salon riche et varié tant sur la forme que sur le fond ! Préventica m'a permis de découvrir des innovations, et de réaliser une veille technologique.

Matthieu DELCROIX
Responsable d'activité logistique, AUCHAN
Grâce à la montée en puissance du pôle Sûreté, nous avons rencontré des prospects et des partenaires. Une belle réussite !

Régis HELUIN
Directeur d'agence, SIEMENS Préventica est une rare occasion d'enrichir nos connaissances et de mettre en commun nos expériences, dans un contexte où la prévention des risques et de l'usure professionnelle est un enjeu majeur de nos collectivités.

Gaëlle WEIERSMULLER
Responsable du Pôle Environnement du Travail, VILLES DE NANTES

26/10/2018 à 14:58

Devenir Technicien d'intervention sociale

Considéré parfois à tort comme le professionnel qui va ‘ donner de l'argent ‘ dans le cadre d'une aide sociale, l'assistant de service social intervient dans les champs de l'information sur les droits aux prestations, du conseil et de l'aide au montage de dossiers sociaux. Mais il n'est pas seulement un distributeur d'aides sociales.

26/10/2018 à 14:59

Comment choisir son métier

Si vous envisagez de choisir un métier ou de vous reconvertir, il y a des chances que vous discutiez de cette question en privé depuis un certain temps. Tout d'abord, vous devez déterminer si vous êtes actuellement dans le mauvais domaine ou dans le mauvais environnement.

« Si vous avez choisi les mauvaises études, assurez-vous de prendre le temps de comprendre pourquoi. Qu'est-ce qui ne vous satisfait pas, quels sont vos craintes? » Dit Marceye.

26/10/2018 à 14:59

La pénibilité au travail

Dans ce long article nous établissons une définition de la pénibilité au travail, nous dressons un top des obligations légales des employeurs et nous présentons les possibilités que donne la solution Orkypia

26/10/2018 à 15:00

Choisir des études scientifiques

L'évaluation des risques chimiques est une obligation pour chaque employeur. Sont pris en compte les produits utilisés, les produits d'entretien, les produits émis comme les fumées ou poussières par exemple ... les employeurs sont tenus de lister, hiérarchiser les agents chimiques au sein de l'entreprise et de mettre en place des plans d'action visant à prévenir voir supprimer les risques et dangers.

En 2011 l'institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS) a réalisé une étude sur les produits cytotoxiques auprès de 13 établissements de santé de tailles différentes. L'évaluation des expositions professionnelles ainsi réalisée a permis de détecter et mesurer les expositions, d'identifier les groupes ou les postes de travail les plus exposés, et d'évaluer l'efficacité des moyens de protection.

Les expositions, mises en évidence par cette évaluation, traduisent la nécessité d'améliorer les mesures de prévention généralement mises en œuvre.

Les actions de prévention devront porter sur l'identification de tout le personnel en contact direct ou indirect avec les cytotoxiques, l'information des personnels sur les risques pour la santé et les sources d'exposition, la formation à l'utilisation et la mise à disposition d'équipements de protection individuelle adaptés, des mesures organisationnelles permettant la maîtrise des contaminations.

L'institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS) a élaboré une plaquette destinée aux professionnels de santé reprenant les mesures de préventions à mettre en œuvre.

04/06/2015 à 10:49

L'évaluation des risques

Toutes les entreprises ayant au moins un employé se doivent d'établir un document unique listant les risques professionnels rencontrés au sein de la structure et proposant des plans d'action visant à réduire voir supprimer ces risques en question. Découvrez notre dossier sur l'EVRP.

Localisation

Contact

ORKYPIA
Tel : 04 82 53 00 05
Adresse : 9 Quai Jean Moulin
69001 Lyon France

GPS : 4.74866 / 45.776
Contacter ce site

Sans email, vous ne pourrez pas recevoir de réponses
Les messages sont envoyés directement à Choisir son métier, son orientation professionnelle : orkypia. Toute demande pour Costaud ne sera pas traitée.



Sites suggérés

Top de la semaine
Top du mois
Top de la catégorie
v2